Panier Français English

AB1

AB1


Présentation de la Motobécane AB1

 

Descendant direct, pour la partie cycle, du B1V2, ce petit monocylindre 4 temps latéral, présenté en 1938, séduit d’emblée la presse et les utilisateurs par la propreté de son bloc moteur et son silence de fonctionnement.

Motobécane ne s’était pas trompé en présentant ce modèle car sa descendance sera nombreuse : D45A, D45B et D45S qui seront fabriquées jusqu’en 1962. Ce seront environ 190 000 vélomoteurs qui seront assemblés de 1938 à 1962 et la vaillance de ces petites motos fait encore la joie de bien des amateurs !

La partie cycle des premiers modèles sera pratiquement identique au Grand Routier  hormis les fixations moteurs et le carter de chaine car la transmission passera à droite. Différents décors et couleurs caractériseront les premiers modèles et il est vraiment dommage de ne pas en  voir plus souvent dans les manifestations de motos anciennes.


Les prototypes étaient vraiment très poussifs et Motobécane fait appel à deux spécialistes des moteurs à soupapes latérales, Messieurs L akker et  Drucker, pour améliorer sensiblement les performances de l’AB1. Une anecdote amusante, le poids des BMA ne devant pas dépasser 30 kg pour le service des mines, le prototype présenté à l’homologation fut équipé d’un vilebrequin démuni de ses masses et les éléments de tôlerie furent emboutis dans de la tôle d’aluminium.

Intéressons-nous de plus près à ce monocylindre : alésage 46mm, course 60mm, pour une cylindrée de 100cc (législation sur les BMA oblige), des soupapes latérales d’un diamètre de 26mm pour l’admission et diamètre 22mm pour l’échappement, ce qui n’en fait pas un foudre de guerre, mais là n’est pas le but. La consommation de moins de deux litres aux cent kilomètres est un argument commercial bien plus important. Une lubrification simple et efficace par barbotage, un volant magnétique équipé d’une avance manuelle, un taux de compression de 5.8 pour une puissance de 2.7 CV à 5000 tours caractérisent ce vaillant groupe propulseur.


Il semblerait que les décors que nous connaissons tous, soient apparus juste avant la seconde guerre mondiale. A la fin des hostilités, quelques exemplaires furent construits, seulement jusqu’en 1946, date de l’apparition de la D45.